Labo Math 2

Extrait de Les pensées de Pascal Que l’homme contemple donc la nature entière dans sa haute et pleine majesté : (…) Tout ce monde visible n’est qu’un trait imperceptible dans l’ample sein de la nature… C’est une sphère infinie...